2017 - Volume 65

April
January

2016 - Volume 64

October
July
April
January

2015 - Volume 63

October
July
April
January
Home arrow Archives Index arrow October 1999 arrow October 1999 - French
October 1999 - French PDF Print E-mail


The International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis
Volume 47, Number 4 - October 1999 - French

 

Hypnose et rappel des mémoires autobiographiques précoces
Joseph P. Green

Résumé : Cette étude révŹle que les tentatives de rappel des souvenirs précoces ont été influencées par le contexte du test. Cette investigation montre qu'une brŹve expérience d'auto-hypnose de 3 minutes, couplée ˆ une insinuation que l'hypnose augmente la mémoire, a abouti ˆ des reports de souvenirs autobiographiques précoces (M = 29.5 mois) alors que des instructions de relaxation aboutissaient ˆ M = 37.9 mois, ou bien encore le fait de compter / visualiser (M = 48.9 mois). La demande de renseignements sur les mémoires précoces au travers de 5 périodes d'‰ge a montré que le contexte hypnotique a entra”né une proportion peu élevée de participants déclarant un souvenir ˆ /ou un ‰ge de 12, 24, 36, 48, et 60 mois. PrŹs de 40% des participants hypnotisés ont rapporté un souvenir d'un événement qui devrait se situer aux alentours ou avant l'‰ge de 12 mois. Une discussion brŹve suit sur les effets du contexte et les demandes associées ˆ l'hypnose et les souvenirs.

 

La plasticité des rapports de souvenirs précoces : pression sociale, hypnotisabilité, compliance et suggestibilité interrogative.
Peter T Malinoski, Steven Jay Linn

Résumé : Les rapports de souvenirs autobiographiques précoces effectués par des adultes montrent qu'ils sont sensibles ˆ l'influence sociale dans une interview dirigée. La moyenne d'‰ge des souvenirs précoces initiaux était de 3.7 ans. Quand on demandait aux participants de fermer les yeux, de visualiser et de se concentrer sur la période de leur 2¡ anniversaire, 59% ont rapporté un souvenir d'anniversaire. AprŹs plusieurs enquźtes pour des souvenirs précoces, 78% des sujets rapportŹrent des souvenirs de / avant l'‰ge de 24 mois et 33% aux alentours des 12 premiers mois. la moyenne d'‰ge du souvenir le plus précoce était de 1.6 ans. Les participants ont évalué le rapport des souvenirs comme étant précis et n'ont rétracté aucun d'entre eux. L'‰ge de souvenir le plus précoce dans l'interview suggestive a été corrélée négativement avec les mesures de compliance, d'hypnotisabilité et de suggestibilité interrogative.

 

Influence hypnotique sur les rapports de souvenirs autobiographiques, effets normatifs et groupe.
Lisa M. Marmelstein, Steven Jay Linn

Résumé : Cette étude examine les effets des attentes pendant une interview d'un groupe versus individus. Il n'y a pas d'effet obtenu pour la procédure d'interview dans les informations sur les attentes. Toutefois, les participants ont rapporté plus de souvenirs précoces pendant l'hypnose qu'ils ne l'ont rapporté conjointement avant hypnose ou instruction de retrouver un souvenir. 1/3 des 85 participants ont rapporté des souvenirs en dessous de la zone de la zone d'amnésie infantile (avant 2 ans) aprŹs qu'ils aient eu des suggestions qui leur permettait de retrouver des souvenirs précoces. 2/3 des participants ont rapporté des tels souvenirs pendant l'hypnose. Mźme aprŹs avoir été débriefés et contactés par téléphone en dehors du contexte expérimental, plus d'1/3 (37%) des participants ont continué ˆ rapporter des souvenirs avant l'‰ge de 2 ans.

 

Se souvenir ou oublier les souvenirs autobiographiques : que peut nous dire l'hypnose ?
Amanda J. Barnier

Résumé : Le souvenir autobiographique peut źtre caractérisé en terme de capacité reconstructrice, sa relation avec sa propre identité et sa capacité d'augmenter son accessibilité. La recherche hypnotique sur le souvenir personnel s'est concentrée sur la plus grande partie de sa nature reconstructrice. Nous avons étudié une sélection de contributions ˆ la recherche en hypnose pour comprendre la nature et la fonction des ces souvenirs autobiographiques et considérons les voies par lesquelles l'hypnose pourrait źtre une contribution spécifique ˆ la compréhension théorique et l'étude empirique ˆ ce regroupement personnel. Nous apportons quelques exemples de la recherche sur des aspects variés de l'hypnose et le souvenir autobiographique et suggérons plusieurs faćons afin d'apporter une plus value et un impact ˆ des tels travaux. Nous alléguons que les chercheurs en hypnose doivent pouvoir continuer ˆ explorer ces voies dans lesquelles ils démontrent et prouvent la vigueur et le niveau de leur travail.

 

Susciter les pseudo souvenirs autobiographiques : la pertinence de l'hypnose, de l'hypnotisabilité et de l'imputation (ou attribution)
Richard A . Bryant.

Résumé : Les auteurs ont étudié les r™les de l'hypnose, l'hypnotisabilité et des imputations dans les pseudo mémoires autobiographiques. L'expérience 1 administre une suggestion pour retrouver le 2¡ anniversaire ˆ des sujets hautement et des sujets faiblement hypnotisables. L'expérience 2 administre une suggestion identique ˆ des vrais participants et ˆ des simulateurs. Le rappel de souvenir a été testé pendant et aprŹs hypnose et aprŹs la procédure de recherche. Dans l'expérience 1, les sujets plus hypnotisables ont rapporté un souvenir pendant l'hypnose. Toutefois, en poursuivant le travail, prŹs de la moitié des sujets d'assez haute hypnotisabilité et aucun des sujets hautement hypnotisables n'ont rétracté leur souvenir. En particulier, les sujets trŹs hypnotisables ont attribué leurs souvenirs ˆ une reconstruction effectuée ˆ partir d'autres anniversaires. Dans l'expérience 2, un nombre identique de sujets réellement hypnotisables et de simulateurs ont rapporté un souvenir de leur 2¡ anniversaire pendant l'hypnose puis l'ont rétracté par la suite. Ils ont donc imputé différemment leur souvenir. Ces découvertes mettent en exergue la valeur d'une recherche plus appropriée sur le mécanisme d'imputation qui concilie les croyances de souvenir autobiographique avec une évidence de sens opposé.

 
trymax ÍůūŮŻ ŗŪ„ŽŤťŮÍÓ„Ó ˇÁŻÍŗ ‚ žÓŮÍ‚Ś