2017 - Volume 65

April
January

2016 - Volume 64

October
July
April
January

2015 - Volume 63

October
July
April
January
Home arrow Archives Index arrow April 1999 arrow April 1999 - French
April 1999 - French PDF Print E-mail


The International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis
Volume 47, Number 2 - April 1999 - French

 

BRIEF MODIFICATION OF SUGGESTIBILITY AND HYPNOTIC ANALGESIA: TOO GOOD TO BE TRUE?
Une brve modification de la suggestibilitŽ et de l'analgŽsie hypnotique : trop beau pour tre vrai ?

Leonard S. Milling, Irving Kirsch, et Cheryl A. Burgess

RŽsumŽ : une procŽdure d'entrainement de 10 mn, basŽe sur le Programme d'Entrainement d'HabiletŽ de Carleton a montrŽ prŽcŽdemment qu'elle produisait des palliers substantiels en rŽponse ˆ la suggestion hypnotique. Nous avons tentŽ de repliquer cet effet et avons aussi ŽvaluŽ l'impact de cette procŽdure d'entrainement sur la suggestion d'analgŽsie hypnotique. Quatre-vingt-dix-huit Žtudiants qui furent prŽ-selectionnŽs en raison de leur niveau de suggestibilitŽ initiale ŽlevŽ, moyen ou bas furent assignŽs de faon alŽatoire ˆ un groupe contr™le ou expŽrimental. L'entrainement n'a pas rŽussi ˆ augmenter les scores de suggestibilitŽ globale ou d'augmenter les effets d'une suggestion de diminution de la douleur. La suggestion de rŽduction de la douleur fut corrŽlŽe par des scores plus ŽlevŽs avec des suggestions post-thŽrapeutiques qu'avec des suggestions pre-thŽrapeutiques, et dans une analyse rŽgressive, seule la suggestibiltŽ post-thŽrapeutique permettait de prŽdire seulement une rŽduction de la douleur.

 

PSYCHOPHYSIOLOGICAL CORRELATES OF HYPNOSIS AND HYPNOTIC SUSCEPTIBILITY
CorrŽlations psychophysiologiques de l'hypnose et de la sensibilitŽ hypnotique

Vilfredo De Pascalis

RŽsumŽ : Nous avons passŽ en revue et rŽsumŽ la recherche basŽe sur l'EEG et les indicateurs physiologiques et cognitifs de la rŽponse hypnotique et de la sensibilitŽ hypnotique, avec une attention toute spŽciale sur notre recherche de programmation dans ce secteur. L'Žvidence que les diffŽrences dans les niveaux d'attention puisse compter dans l'hypnose et les diffŽrences individuelles d'hypnotisabilitŽ est montrŽe par les rythmes traditionnels d'EEG, les potentiels d'Žvnements relatŽs, et l'activitŽ de 40-Hz. L'altŽration d'une perception de stimulation peut tre un effet secondaire avec toutefois respect de l'attribution de la ressource d'attention. Dans les deux cas de condition d'Žveil ou d'hypnose, les sujets hautement hypnotisables montrrent des changements plus importants dans les tracŽs EEG des hŽmisphres o une tache Žtait en cours, par rapport au sujet faiblement hypnotisables. Les dŽcouvertes concernant les corrŽlations cognitives et physiologiques de l'analgŽsie hypnotique sont discutŽes en respectant les fonctionnement hŽmisphŽrique au cours du contr™le apparent de l'attention "concentrŽe" et l'attention "soutenue". Notre conclusion est que tant qu'une signature dŽfinitive basŽe sur l'EEG concernant l'hypnose et l'hypnotisablitŽ n'est pas Žtablie, il y a encore un certain nombre de voies prometteuses !

 

CLINICAL HYPNOSIS VERSUS COGNITIVE BEHAVIOURAL TRAINING FOR PAIN MANAGEMENT WITH PAEDIATRIC CANCER PATIENTS UNDERGOING BONE MARROW ASPIRATIONS
L'hypnose clinique versus l'entrainement cognitivo-comportemental dans le traitement de la douleur de cancers pŽdiatriques chez des patients ayant des ponctions de moelle osseuse.

Christina Liossi and Popi Hatira

RŽsumŽ : Un essai contr™lŽ et randomisŽ a ŽtŽ effectuŽ afin de comparer l'efficacitŽ de l'hypnose clinique face ˆ des techniques d'entrainement d'habiletŽs cognitivo-comportementales (CB) afin d'allŽger la douleur et la dŽtresse de 30 patients porteurs de cancers pŽdiatriques ( ‰gŽs de 5 ˆ 15 ans) subissant une ponction de moelle osseuse. Les patients furent randomisŽs de 1 ˆ 3 groupes : hypnose, un ensemble de techniques de CB, et aucune intervention. Les patienst qui reurent soit de l'hypnose soit du CB ont ressenti moins de douleur et de douleur rapportŽe ˆ l'anxiŽtŽ que les patients contr™les, et moins de peine et d'anxiŽtŽ que leur propre niveau habituel. L'hypnose et la CB Žtaient semblablement efficaces dans le soulagement de la douleur. Les rŽsultats ont Žgalement montrŽ que les enfants ont ressenti plus d'anxiŽtŽ et extŽriorisŽ davantage de dŽtresse dans le groupe CB que dans celui d'hypnose. On conclut que l'hypnose et les approches CB sont efficaces dans la prŽparation des patients de pŽdiatrie oncologique devant avoir une ponction de moelle osseuse.

 

MEDICAL HYPNOSIS AND ORTHOPEDIC HAND SURGERY: PAIN PERCEPTION, POST-OPERATIVE RECOVERY, AND THERAPEUTIC COMFORT
Hypnose mŽdicale et chirurgie orthopŽdique de la main : perception de la douleur, rŽcupŽration post-opŽratoire, et confort thŽrapeutique.

Magaly H. Mauer, Kent F. Burnett, Elizabeth Anne Ouellette, Gail H. Ironson and Herbert M. Dandes

RŽsumŽ : Les patients opŽrŽs de la main ressentent des douleurs importantes dans la phase post-opŽratoire, cependant ils doivent commencer des exercices douloureux et des soins de la zone opŽrŽe dans des dŽlais post-opŽratoires rapprochŽs, la faible collaboration peut entrainer une perte de la fonction et une dŽformation. Cette Žtude a testŽ une intervention hypnotique afin de diminuer la perception de la douleur, d'augmenter la rŽcupŽration post-opŽratoire et de faciliter la rŽhabilitation fonctionnelle. Utilisant un modle quasi expŽrimental, soixante patients opŽrŽs de la main ont reu soit un traitement habituel, soit un traitement habituel plus de l'hypnose. Aprs contr™le des scores de pre-traitement de genre, race , le groupe d'hypnose a montrŽ une diminution significative dans les mesures de perception de l'intensitŽ de la douleur, des affects de perception douloureuse et de l'Žtat d'anxiŽtŽ. En plus, les coefficients de progression Žtablis par les mŽdecins Žtaient significativement plus ŽlevŽs pour les Ss ŽtudiŽs que pour les sujets contr™les., et le groupe expŽrimental avait significativement moins de complications mŽdicales. Ces rŽsultats suggrent qu'une brve intervention hypnotique peut rŽduire la perception d'intensitŽ douloureuse post-opŽratoire des patients opŽrŽs de la main, diminuer la perception des affects liŽs ˆ la douleur et l'anxiŽtŽ, fait dŽcroitre les complications, et augmente la rŽcupŽration et la rŽhabilitation. Cependant, de vŽritables modles de recherche expŽrimentale doivent tre employŽs afin de dŽterminer plus compltement la contribution de l'hypnose ˆ amŽliorer les rŽsultats cliniques.

 
trymax êóðñû àíãëèéñêîãî ÿçûêà â ìîñêâå