2017 - Volume 65

April
January

2016 - Volume 64

October
July
April
January

2015 - Volume 63

October
July
April
January
Home arrow Archives Index arrow January 1999 arrow January 1999 - French
January 1999 - French PDF Print E-mail


The International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis
Volume 47, Number 1 - January 1999 - French

 

Les potentiels en rapport aux évŹnements corticaux montrent que la structure ddes suggestions hypnotiques est décisive.
Arreed Barabasz, Marianne Barabasz, Stacia Jensen, Steven Calvin, Michael Trevisan et Dennis Warner

Résumé: L'électroencéphalographies des évŹnements corticaux est affectée par les stratégies de procédure d'information et sont naturellement indiquées pour l'examen des modifications hypnotiques de la perception. Les effets děs a des instructions positives ou négatives afin d'effacer sur les ERPs P 300 furenst testés. 20 participants strictement selectionnés pour leeeur hypnotisabilité furens requis pour effectuer des taches pendant des périodes d'éveil ou d'hypnose éveillée.. Les sujet hautement hypnotisables montrŹrent des amplitudes d'ERP plus élevées alors qu'ils expérimentaient des hallucinations négatives, et des amplitudes ERP plus basses pour des hallucinations obstructives positives, par contraste aux sujets faiblement hypnotisables avec leur propre condition d'imagination pendant l'éveil. Les résultats montrent que lorsque les participants sont soigneusement sélectionnéspour leur hypnotisablité et que les réponses sont comprises dans des délais impartis, des marqueurs d'hypnose plut™t solides reflétant des altérations de la conscsience qui correspondent aux expériences subjectives des modifications perceptives desssss participants. La comptabilité des types de suggestion révŹle une logique remarquable dans les découvertes de douzaines de chercheurs.

 

La mesure du changement dans l'expérience subjective de l'hypnose
Kevin M. McConkey, Vanessa Wende, et Amanda J. Barnier

Résumé: Nous avons indexé l'expérience subjective de l'hypnose au travers de l'utilisation d'une mesure du comportement continu de la force de l'expérience du participant au moment de la suggestion. Spécifiquement, les sujets devaient tourner un cadran afin d'indiquer les changements de leur expérience en cours de suggestion. Nous avons demandé ˆ 33 hauts, 47 moyens, 28 sujet hypnotisables d'utiliser le cadran pendant la suggestion, pendant le test et l'annulation des phases de trois signes d'hypnose : lévitation du bras, rigidité du bras, et anosmie. Les résultats diffŹrent selon la nature de la suggestion.. Egalement, parmi les trois signes, les sujets qui ont réussi les critŹres de comportement ont expérimenté l'effet de suggestion a un degré plus élevé que ceux qui échouŹrent.. notamment quand les taux élevés ou moyens ne différaient pas sur aucun des 3 points, ils différaient pour les taux les plus bas sur les 3 signes. Les auteurs discutent les implications qu'entrainent ces découvertes en terme de potentialité pour cette méthode ˆ fournir l'insight au cours de l'expérience de l'hypnose.

 

L'attente et la suggestibilité: l'effet de la mise en valeur environnementaleest-il dě ˆ la détection?
Irving Kirsch, Cynthia Wickless, et Kathie H. Moffitt

Résumé: Cette étude reprend l'effet de W et K (1989) sur la manipulation des attentes expériencelles, dans laquelle des lumiŹres caachées et de la musice issue de sources cachée furent utilisée afin de convaincre les participants qu'ils étaient en train de répondre avec succŹs aux suggestions d'hallucinations visuelles et auditives. L'hypothŹse que l'effet est médiatisé par la découverte de la manipulation fut testé en fournissant ˆ quelques participants ayant des réponses que leur expérience étaient děes ˆ un changement actuel dansleur environnement physique. Cette hypothŹse ne fut pas confirmée. Un effet significatif sur la suggestibilité fut obtenu seulement parmi les patients n'ayant pas donné de réplique visant ˆ augmenter la capacité ˆ détecter la manipulation, et parmis ceux qui fournirent ces répliques, la suspicion de manipulation était corrélée de faćon négative en réponse ˆ la suggestion.

 

L'amnésie post-hypnotique comme apprentissage avant hypnose
Richard A. Bryant, Amanda J. Barnier, David Mallard, et Rachel Tibbits

Résumé: L'impact d'une suggestion d'amnésie post-hypnotique en tant qu'apprentissage avant ou aprŹs hypnose a été étudiée au cours de deux études. Dans l'étude N¡1, les sujets trŹs fortement hypnotisables, de niveau élévé ou faiblement hypnotisables avaient appris une liste de mots soit avant soit immédiatement aprŹs une induction hypnotique. Pendant l'hypnose,les participants ont reću une suggestion d'amnésie post-hypnotique pour la liste de mots.. AprŹs hypnose, ils ont été évalués sur le rappel, des fragments de mots, et des t‰ches de reconnaissance de mots. L'étude N¡2 reprenait la N¡1 de faćon plus étendue, par l'application du paradigme sumulant le réel. Au travers de ces études, il n'y a eu aucune différence dans la performance des participants qui avaient appris la liste de mots, avant ou pendant hypnose. Bien que les mesures d'amnésie sur la mémoire directe soit associée ˆ un haut degré d'hypnotisabilité (Etdue N¡1), une explication basée sur les caractéristiques demandées ne peut źtre exclue. Les implications de ces résultats dans l'utilisation de l'amnésie post-hypnotique comme un laboratoire analogue dee mémoire autobiographique sont dicutées.

 

Imagerie intentionnelle et spontanée en hypnose: la phénoménologie de la capacité ˆ répondre en hypnose
Gail Comey and Irving Kirsch

Résumé: Il a été remis ˆ des étudiants l'une des deux versions de l'Echelle de Suggestion et de Capacité ˆ répondre de l'Université de Carleton (CURSS): a) la version originale, dont les instructions d'imaginer intentionnellement des fantaisies orientées vers un but furent effacées. Il fut demandé aux participants de raconter leurs fantaisies orientée vers un but et d'indiquer s'ils sont apparus spontanément ou intentionnellement générés. Il leur fut également demandé s'ils avaient intentionnellemnt essayé de générer l'expérience suggéree et d'indiquer s'ils avaient cru que ces choses suggérées étaient réeels (par exemple si le chat qu'il avaient halluciné avait réellement existé) La disparition des instructions de l'imagerie orientée vers le but a élevé la capacité de réponse aaaux suggestions du CURSS. L'imagerie spontanée orientée vers un but était significativement corrélée avec les réponses comportementales, pas l'imagerie intentionnelle. La plupart des répondeurs positifs qui essayaient de générer intentionnellement des expériences suggérées, indiquaient qu'ils auraient pu résister ˆ ce type de suggestions s'ils l'avaient voulu, and ont dit croire ˆ la réalité de l'expérience et du défi de la suggestion idéo-motrice, mais pas aux suggestions cognitives. Les attentes des volontaires ˆ générer des expériences suggérées furent corrélées aux capacités de réponse subjectives.

 
trymax ÍůūŮŻ ŗŪ„ŽŤťŮÍÓ„Ó ˇÁŻÍŗ ‚ žÓŮÍ‚Ś