2017 - Volume 65

April
January

2016 - Volume 64

October
July
April
January

2015 - Volume 63

October
July
April
January
Home arrow Archives Index arrow October 2004 arrow October 2004 - French
October 2004 - French PDF Print E-mail

 

The International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis
Volume 52, Number 4 - October 2004 - French

 

Découvertes essentielles
Michael R. Nash

Résumé : Un résumé de 3 communications d’un intérêt particulier pour les chercheurs et cliniciens qui ont été publiées dans la littérature médicale et scientifique générale.  Toutes sont des études solides et fondées empiriquement avec cependant une approche et une conception spécifiques à chacune.  Ces études sont des exemples de conception sur mesure liée à  la question que l’on se pose et des possibilités offertes par le cadre.  La première aborde les illusions d’un contrôle étranger dans le cerveau humain ; la seconde examine les mécanismes responsables de l’efficacité de l’hypnose dans le traitement du côlon irritable ;  la troisième est une étude de cas N1 fondée empiriquement de façon extrêment astucieuse qui suit le traitement comportemental d’un adolescent ayant des tics vocaux et moteurs.  Présentées ensemble, ces trois études illustrent la variété de conception de recherches qui peut être mise en place afin de glaner des évidences sur des sujets importants de pratiques ou de théories.

 

Stratégies de réduction de la douleur dans un contexte hypnotique et hypnose : Potentiels Evènements-Connexes (ERPs) et RCP (SCRs) lors d’une tâche auditive secondaire.
Vilfredo De Pascalis, Anna Bellusci, Carlo Gallo, Maria Rosaria Magurano, and Andrew C.N. Chen

Résumé : Des scores d’évaluation de la douleur ont été relevés à partir de sujets hypnotisables - 10 fortement, 10 moyennement et 10 faiblement - alors qu’ils effectuaient une tâche douloureuse consistant à tenir une bouteille froide dans leur main gauche puis alors qu’ils recevaient un traitement de réduction de la douleur lors d’une tâche secondaire sans importance.  Tous les sujets ont reçus des suggestions d’imagerie dissociative ainsi qu’une suggestion d’analgésie ciblée comme stratégie cognitive de réduction de la douleur.  Les mesures suivantes furent obtenues à partir des objectifs de la tâche secondaire auditive: (a) temps de réaction ; (b) pic d’amplitude P300 sur les potentiels evènements-connexes (ERP event-related potentiels) ; (c) niveaux de conductibilité de la peau et réponses de conductibilité de la peau (SCR skin conductance responses).  La suggestion d’analgésie a produit la plus grande réduction de la douleur chez les sujets fortement hypnotisables mais pas chez les moyens ou faibles qui montraient des temps de réaction plus court, des pics P300 centraux et pariétaux plus élevés ainsi que des réponses de conductibilité de la peau plus élevées.  Ces résultats ont été examinés par rapport au modèle de contrôle dissocié assumant comme faible la capacité de réponse à une suggestion hypnotique.

 

Etude du lien hypnotisabilité-absorption : les rôles de l’acquiescement et de l’uniformité
James R. Council and Joseph P. Green

Résumé : La balance d’absorption  de Tellegen (TAS) est l’une des rares mesures de personnalité à être en corrélation à l’hypnotisabilité. Cependant, un certain nombre d’études ont trouvé que cette corrélation est fortement influencée par des facteurs contextuels. Trois études ont examiné l’acquiescement (ou le ‘répondre oui’) et l’uniformité en tant que contributeurs possibles aux effets du contexte dans le lien absorption-hypnotisabilité.  Les résultats indiquent que les effets de l’aquiescement et de l’uniformité peuvent influencer le niveau d’association entre le TAS et la réceptivité hypnotique.

 

Le verrouillage positif du TAS accroît-il le lien absorption-hypnotisabilité ?
Joseph P. Green and James R. Council

Résumé : la recherche de corrélation à la réceptivité hypnotique a été largement un échec, à l’exception notable du concept « d’absorption ».  La balance d’absorption de Tellegen (TAS) a prouvé une corrélation à la réceptivité hypnotique, particulièrement si les deux mesures sont établies dans le même contexte ou environnement de passage des tests.  Cette étude vise à déterminer si le format de verrouillage positif du TAS accroît le lien absorption-hypnotisabilité. Avec un échantillon de 466 participants, les auteurs montrent que nommer de façon positive ou négative les items du TAS n’a pas d’effet sur la corrélation entre le TAS et l’Echelle du Groupe Harvard de Susceptibilité Hypnotique, Formulaire A.

 

Acceptation d’une hypnose médicale par des patients à pathologie buccale et maxillo-faciale
Dirk Hermes, Samer G. Hakim, and Peter Sieg

Résumé : le pronostic dans le traitement chirurgical sous anesthésie locale de pathologie buccale et maxillo-faciale est assez fréquemment limité par le manque ‘compliance’ du patient.   Une autre solution, l’hypnose médicale, n’a pas été utilisée de manière significative en chirurgie bucale et maxillofaciale.  En tant que tel, le traitement hypnotique dépend pour la plus grande part de la coopération du patient, et il semble préférable de s’informer auprès du patient sur sa motivation individuelle à accepter une telle possibilité de traitement.  Le questionnaire comportait 21 questions et était distribué aux patients dans le service.  Un total de 310 questionnaires a été évalué statistiquement et les résultats font preuve d’un taux élévé de patients traités chirurgicalement dans la région bucale et maxillofaciale qui accepteraient l’hypnose médicale.   Les auteurs en concluent que l’efficacité de cette possibilité de traitement devrait être examinée sous études cliniques.

 

Guérison en une seule session d’hypnose d’un ronflement de Stentor  : communication brève
Dabney M. Ewin

Résumé : il s’agit du traitement en une seule session d’hypnose d’une femme qui ronflait si fort qu’elle devait dormir dans une pièce isolée de sa maison.  Son ronflement est réapparu une année après lorsque son orthopédiste lui prescrit un décontracturant musculaire et, cette fois encore, son ronflement a répondu à la suggestion de ‘rendre impossible’ l’émission d’un tel son.  Lors d’un suivi 4 ans plus tard, il n’y avait pas eu d’épisode récurrent.

 

Un modèle d’apprentissage de l’hypnose pour internes en psychiatrie
Erik Hoencamp

Résumé :  un modèle d’enseignement de l’hypnose, étape par étape, pour internes en psychiatrie est présenté tel qu’il est utilisé aux Pays Bas.  L’hypnose est présentée aux  internes en tant qu’intervention qui peut, dans le service, être incorporée au traitement de divers types de syndromes de manière structurée et limitée dans le temps.  Ce modèle tient compte de l’inconfort et de la réticence habituels de l’interne en psychiatrie qui, le plus souvent, rencontre l’hypnose pour la première fois.

 

Analyse factorielle venant confirmer l’échelle de Valence sur les Attitudes et les Croyances envers l’hypnose : Etude internationale
Antonio Capafons, Sonia Cabañas, Begoña Espejo, and Etzel Cardeña

Résumé : les connaissances liées à l’hypnose ont un impact considérable dans des domaines tels que le premier contact et le fait de se conformer au traitement hypnotique.  L’échelle de Valence sur les Attitudes et les Croyances envers l’hypnose est probablement le premier instrument spécifiquement orienté vers une population hispanophone.  En plus de mesurer les connaissances liées à l’hypnose, cette échelle peut aussi aider à évaluer les effets de manipulations cliniques et expérimentales sur les attitudes et croyances  de sujets envers l’hypnose.  L’article présente une analyse de facteur venant confirmer cette échelle utilisée sur un échantillon à travers 5 pays différenst (n=2402).  Des analyses de test et re-test ont aussi été effectuées. Les auteurs ont trouvé une confirmation statistique pour un modèle de solution à 8 facteurs : automatisme, aide, contrôle personnel, intérêt, solution magique, collaboration, mémoire et marginal.  Ils ont aussi obtenu de bonnes estimations de fiabilité pour chaque facteur en utilisant des techniques statistiques au lieu de l’alpha de Cronbach (coefficient alpha) qui peut sous-estimer la fiabilité.

 

Améliorer la mémoire grâce à l’hypnose, la méditation dirigée et la fermeture des yeux.
G.F. Wagstaff, J. Brunas-Wagstaff, J. Cole, L. Knapton, J. Winterbottom, V. Crean, J. and J. Wheatcroft

Résumé : trois expérimentations étudient quelques aspects de l’induction hypnotique qui pourraient être utiles dans le développement des procédures d’amélioration de la mémoire à court terme.  La première étude concerne une procédure hypnotique visant à améliorer l’identification ; la seconde utilise une méditation dirigée (MD) brève -avec ou sans fermeture des yeux- visant à améliorer la mémoire d’un événement émotionnel.  La troisième expérimentation est un contrôle des effets de la simple motivation et des attentes.  Il en résulte des effets limités de l’amélioration par hypnose mais ceux-ci étaient accompagnés d’une augmentation de confiance dans les réponses incorrectes.  Cependant, la fermeture des yeux et la MD étaient efficaces dans le rappel libre d’un événement, sans augmentation du nombre d’erreurs.  La MD reduisait l’aisance  phonémique, suggérant ainsi que l’efficacité de la MD n’était pas due à de simples changements dans les attentes ou la motivation.

 
trymax курсы английского языка в москве