2017 - Volume 65

April
January

2016 - Volume 64

October
July
April
January

2015 - Volume 63

October
July
April
January
Home arrow Archives Index arrow January 2005 arrow January 2005 - French
January 2005 - French PDF Print E-mail


The International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis
Volume 53, Number 1 - January 2005 - French
Résumés de Janvier 2005

 

201111
L’exorcisme de Gassner – et non le magnétisme de Mesmer – est le réel prédecesseur de l’hypnose moderne.
Burkhard Peter

Résumé – D’habitude, Mesmer – et non Gassner – est considéré comme le réel prédecesseur de l’hypnose moderne et, par conséquent, de la psychothérapie. L’auteur remet en question ce point de vue communément accepté et affirme que l’approche thérapeutique de Gassner était beaucoup plus élaborée et plus à orientation psychologique que celle de Mesmer. A la lumière des connaissances actuelles des techniques hypnothérapeutiques et psychothérapeutiques, les méthodes de Gassner peuvent se définir comme un type d’entraînement hypnotique au contrôle de soi. L’auteur décrit le type d’exorcisme de Gassner et ses similitudes avec l’hypnose et présente des facteur personnels et socio-culturels significatifs dans le débat lié à la procédure et théorie de Gassner. Ce fut la plus forte querelle du Siècle des Lumières qui eut lieu à Munich vers 1775 et dont Mesmer fut partie prenante. L’auteur examine si le Père Gassner – plutôt que Mesmer - est le réel précurseur de l’hypnose moderne.

 

105128
Suive de la notion de réalité sous hypnose : une analyse réelle-simulée

Richard A. Bryant et David Mallard

Résumé – La mesure de perception des suggestions hypnotiques comme étant réelles est au coeur de la compréhension de la réponse hypnotique. Cette étude a évaluée la notion de réalité attribuée à la suggestion hypnotique en projetant de manière subtile une image visuelle toute en suggérant simultanément la visualisation d’une image qui ressemblait à celle projetée. 20 participants réellement hypnotisés et 20 autres qui simulaient l’hypnose ont reçu une induction hypnotique et la suggestion de visualiser une forme, puis ils pouvaient voir l’image projetée. A la suite de la séance hypnotique, une technique d’analyse expérientielle fut employée pour cataloguer les réponses expérientielles. Les participants qui ne simulaient pas avaient des scores comparables que l’image soit projetée ou non. Ces mêmes participants ont aussi fait part de la nécessité de plus d’effort à maintenir la croyance en la suggestion quand il n’y avait pas de projection. Ces résultats suggèrent que la réalité attribuée à une suggestion hypnotique ne peut pas être attribuée caractères spécifiques d’une attente.

 

201104
Insensibilité émotionnelle sous hypnose : une étude de l’émotion implicite

Richard A. Bryant

Résumé : 20 sujets fortement hypnotisables et 20 sujets faiblement hypnotisables ont reçu une induction hypnotique puis on leur a présenté des images visuelles neutres ou pénibles à voir. La moitié des participants reçue une suggestion d’insensibilité émotionnelle. Il fut ensuite demandé aux participants de donner une valeur aux mots qui étaient précédés de présentations subliminales d’images négatives ou neutres. Alors que les ‘hautement hypnotisables ‘ ayant reçu la suggestion de rester insensibles rapportaient un ratio comparable des mots suivis de la présentation d’images neutres ou négatives, les ‘hautements’ hypnotisables dans le groupe de contrôle et les ‘faiblement’ hypnotisables dans les deux groupes rapportaient un résultat plus positif pour les mots précédés de stimuli négatifs. Ces résultats suggèrent que les stimuli négatifs introduits de façon subliminale ont amenés les participants à qualifier de façon plus positive les mots neutres qui suivaient. Par contraste, l’insensibilité émotionnelle hypnotique diminuait cette tendance chez les ‘hautement’ hypnotisables. Ces résultats sont à évaluer dans le contexte d’influence hypnotique de l’insensibilité au stade de traitement précédent l’attention.

 

La phénoménologie de l’hypnose profonde : passif et pendant une action physique
Etzel Cardena

Résumé : afin d’étudier la phénoménologie des virtuoses de l’hypnose, l’auteur a employé des mesures quantitatives et qualitatives pour une étude 2 (hypnose vs. contrôle) x 3 (passif, pédaler un vélo immobilisé, pédaler un vélo motorisé). Dans un contexte d’hypnose ‘neutre’ avec pour seule suggestion d’être en transe aussi profonde que possible, les participants relatent des altérations de l’image corporelle, de la notion de temps, de la perception et signification, de la notion d’être en état de conscience altérée, de l’affecte, de l’attention et de l’imagerie. Ils font aussi part d’une baisse de la conscience de soi, du niveau de rationalité, du contrôle volontaire et de la mémoire. L’analyse des 3 conditions physiques montre que les expériences hypnotiques sont globalement similaires bien que le fait d’être ‘passif’ amenait à plus d’altérations de l’image corporelle et à une transe plus profonde. Ces résultats suggèrent que les virtuoses de l’hypnose ont des altérations de la conscience qui pourraient être mieux conceptualisées en tant qu’états distincts plutôt que placées sur un continuum.

 

201134
‘Hypnopuncture’ – concept de traitement d’une urgence dentaire chez des patients ayant un réflexe de ‘haut-le-coeur’ grave.

Stephan Eitner, Manfred Wichmann, and Stefan Holst

Résumé : Ce rapport de cas décrit un traitement dentaire développé récemment pour des patients ayant un réflexe de ‘haut-le-coeur’ grave. ‘L’hypnopuncture’ est un mélange de thérapie alliant hypnose et acupuncture. Indépendante de l’origine du symptôme, son application simple, rapide et efficace en fait un outil de valeur pour les urgences de traitement dentaires. Les aspects physiologiques et psychologiques du ‘haut de coeur’ reçoivent aussi une influence. Le protocole est illustré par le cas d’un patient de 76 ans souffrant de sérieux ‘haut le coeur’ et qui a reçu avec succès ce traitement. Les mesures nécessaires et efficaces de l’hypnose et de l’acupuncture y sont présentées.

 

201135
Un concept thérapeutique à long-terme pour des patients ayant un réflexe de haut-le-coeur grave

Stephan Eitner, Manfred Wichmann, and Stefan Holst

Résumé : « l’Hypnopuncture » est un mélange de traitement par l’hypnose et d’acupuncture. Il offre un concept de thérapie à long-terme pour des patients souffrant de réflexe de haut-le-coeur grave. Ce concept est appliqué indépendamment de la cause du symptôme. Dans les cas de traitement dentaire urgent, la compliance immédiate du patient est vitale. Le but à long-terme de n’importe quelle mesure thérapeutique est de contrôler le réflexe de haut-le-coeur. Un nouveau protocole de traitement est illustré par le cas d’un patient de 50 ans souffrant de graves réflexes de haut-le-coeur. Après seulement 5 visites, le traitement dentaire pu être effectué sans l’aide d’autres moyens auxiliaires. L’hypnose est appliquée sous forme « d’hypnosédation » (et non en tant que psychothérapie), alors que la « stéréognosis » occupe une place centrale dans la désensibilisation.

 

Résultats importants : Une étude qui pourrait devenir une ‘première’ en matière de neurobiologie de l’hypnotisabilité, un rapport crucial sur l’efficacité de l’hypnose et un regard porté sur la neurophysiologie du syndrôme de conversion.
Michael R. Nash,
Université de Tennessee

Résumé : 3 articles intéressants pour les chercheurs comme pour les cliniciens ont récemment été publiés dans la littérature médicale et scientifique générale. 2 de ces articles sont des études de recherche originales utilisant les technologies d’imagerie du cerveau, l’une utilisant le IRM et l’autre le PET. Un troisième article est un rapport détaillé de résultats empiriques de l’utilisation clinique de l’hypnose en pédiatrie oncologique. L’étude de recherche utilisant l’IRM est extraordinaire dans la mesure où c’est la première à documenter des différences morphologiques cérébrales entre des sujets fortement et faiblement hypnotisables. Si ces résultats sont réplicables, cette étude pourrait être, sans aucun doute, la plus importante depuis le développement des échelles de Stanford, il y a 45 ans. L’étude PET souligne des différences d’activation cérébrale pendant des paralysies éprouvées subjectivement et simulées intentionnellement. L’article examine de façon critique un travail empirique sur l’efficacité de l’hypnose dans le traitement de la douleur en pédiatrie oncologique.

 
trymax курсы английского языка в москве