2017 - Volume 65

April
January

2016 - Volume 64

October
July
April
January

2015 - Volume 63

October
July
April
January
Home arrow Archives Index arrow January 2002 arrow January 2002 - French
January 2002 - French PDF Print E-mail


The International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis
Volume 50, Number 1 - January 2002 - French

 

Echelles de sensibilité hypnotique : les scores moyens augmentent-ils ?
Grant Benham, Norris Smith et Michael R. Nash

Résumé : L'échelle de sensibilité hypnotique de Stanford, Modèle C (SHSS:C) conçue et dénommée de la sorte il y a 37 ans est incontestablement le standard majeur des échelles de sensibilité hypnotique. Cependant plusieurs chercheurs ont eu l'impression que les moyennes obtenues actuellement par le SHSS:C sont plus élevées qu'auparavant. Les auteurs ont revu de façon détaillée les études utilisant le SHSS:C sur une période de 40 ans. Les résultats montrent une relation linéaire entre l'évolution des années et les scores de SHSS:C ; les plus élevés étant apparus dans les travaux récents. Une analyse similaire sur des recherches faites avec le HGSHS:A a été également effectuée. Bien qu'on ne puisse que spéculer sur les mécanismes qui les sous-tendent, ces résultats soulignent l'importance de l'utilisation de groupes locaux de contrôle dans la recherche de l'hypnotisabilité.

 

Une hypnose brève avant intervention chirurgicale réduit l'angoisse et la douleur chez les patients ayant une biopsie chirurgicale du sein.
Guy H Montgomery, Christina R Weltz, Megan Seltz et Dana H Bovbjerg.

Résumé : Chaque année des centaines de milliers de femmes subissent des biopsies chirurgicales du sein afin d'étayer un diagnostic. Ces patientes vivent non seulement une situation douloureuse physique mais aussi l'angoisse du cancer du sein. Il a été montré que l'hypnose était efficace dans le contrôle de la douleur d'autres interventions chirurgicales, mais il y eu peu de travaux dans la chirurgie du sein. Afin de déterminer l'impact d'une hypnose brève avant une intervention sur la douleur post opératoire des patientes et sur leur angoisse, et afin d'explorer les mécanismes possibles de la médiatisation des effets, 20 biopsies chirurgicales randomisées furent accompagnées de séances d'hypnose, face à un groupe contrôle. L'hypnose a diminué la douleur post- opératoire et l'angoisse. Cette évidence déjà connue suggère que les effets de l'hypnose sont médiatisés par les attentes qui précèdent l'intervention.

 

Hypnotisabilité et symptômes traumatiques après brûlure.
Katerine N Duhamel, JoAnn Difede, frederick Foley et Marcia Greanleaf

Résumé : Ce travail étudie l'association de symptômes traumatiques et l'hypnotisabilité chez 43 patients survivant après brûlure. 3 à 17 jours après l'épisode de brûlure il a été noté la fréquence de symptômes intrusifs et d'évitement (interrogatoire au moyen du module d'évaluation du PTSD (DSM-III-R) (SCID) . Le test du profil d'induction hypnotique (HIP) a été utilisé dans la période après brûlure et au moment de la rééducation. Les résultats montrent que lorsque les participants étaient séparés en groupe faiblement, moyennement ou hautement hypnotisables, les sujets hautement hypnotisables avaient plus de symptômes intrusifs, d'évitement, et d'excitation. Toutefois les relations causales n'ont pas pu être évaluées dans cette étude croisée. Ces résultats suggèrent que comparativement aux catégories basses ou moyennes, les sujets hautement hypnotisables peuvent avoir une plus grande fréquence de symptômes traumatiques après une lésion par brûlure.

 

Imagerie motrice paralysie hypnotique chez des hautement et faiblement hypnotisables
Karin Roelofs, Cees A L Hoogduin, et Ger P J Keijsers

Résumé : Des recherches antérieures suggèrent que les patients porteurs de symptômes de conversion à type de paralysie de la main et du bras avaient des temps de réaction (RT) plus ralentis pour les tâches de rotation mentale de la main correspondant au bras atteint, alors que les tâches étaient bien explicitées ; par contre pas de réaction si la tâche était implicitement indiquée. En raison de nombreuses similitudes entre les phénomènes d'hypnose et ceux de conversion, les auteurs ont recherché si la diminution de l'image motrice entraînait une réponse normale parmi les sujets hautement hypnotisables quand la paralysie leur était suggérée. 9 sujets hautement hypnotisables (HHs) et 8 faiblement (LHs) ont reçu une tâche implicite et explicite de rotation mentale pendant une suggestion de paralysie du bras droit. Pendant la tâche implicite il n'y a pas eu de temps de réaction (RT) significatif et HHs et LHs. Pendant la tâche explicite seuls les HHs ont montré un RT significativement plus important de rotation de la main paralysée comparativement au bras normal. Ces résultats préliminaires suggèrent que la diminution de l'imagerie motrice observée dans la paralysie de conversion peut être induite chez les HHs qui utilisent l'hypnose.

 

Scénari culturels, souvenir d'abus dans l'enfance et identités multiples.
Jane Stafford et Steven Jay Lynn

Résumé : Cette étude compare les rapports d'abus sataniques, sexuels et physiques chez des personnes ayant appris par jeu de rôle : un syndrome dissociatif identitaire (DID, n=33) , une dépression majeure (n=33) ou une situation de lycéen vivant des problèmes mineurs d'adaptation ("normaux"=33) ; au travers d'un nombre d'essais qui incluaient une jeu de rôle hypnotique. Comme prévu, la plupart des participants à qui l'on demandait de jouer le DID déclarent au moins un abus rituel satanique et un abus sexuel en comparaison à ceux qui jouent le rôle de dépression ou de trouble mineur de lycéen. Ceux qui ont joué le DID ont rapporté plus d'abus sexuels et de graves abus physiques et sexuel que ceux de la dépression. Plus tard, les joueurs de DID se sont différenciés des joueurs "normaux" par le taux de fréquence de gravité des abus physiques et sexuels. Les participants de tous les groupes ont rapporté davantage d'incidents graves et sévères d'abus physiques après jeu de rôle hypnotique qu'ils ne l'avaient signalé auparavant.

 
trymax курсы английского языка в москве