2017 - Volume 65

April
January

2016 - Volume 64

October
July
April
January

2015 - Volume 63

October
July
April
January
Home arrow Archives Index arrow July 2007 arrow July 2007 - French
July 2007 - French PDF Print E-mail

 

The International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis
Volume 55, Number 3 - July 2007 - French

 

Le rôle de l’hypnothérapie dans le soulagement de la douleur chronique
Gary Elkins, Mark Jensen et David Patterson

Résumé : Cet article permet de passer en revue des essais cliniques comparatifs et prospectifs visant à évaluer le rôle de l’hypnose dans le traitement de la douleur chronique. Treize études, excluant celles sur les céphalées, ont été retenues, car elles comparaient les résultats de l’hypnose dans le traitement de la douleur chronique par rapport aux valeurs de départ ou à un état témoin. Les résultats de cette étude indiquent que l’hypnothérapie entraîne, de façon constante, une diminution importante de la douleur associée à une grande variété de troubles chroniques. De plus, l’hypnose s’est généralement révélée plus efficace que les interventions non hypnotiques comme l’attention, la physiothérapie ou l'éducation. La plupart des interventions hypnotiques visant à soulager la douleur chronique comprennent des instructions sur l’autohypnose. Toutefois, les interventions hypnotiques ayant eu lieu dans le cadre de ces essais cliniques manquent de standardisation, et les patients participant à ces études ont été généralement peu nombreux et n’ont pas fait pas l’objet d’un suivi à long terme. La portée de ces constatations sur la recherche clinique et les applications futures est discutée.

 

L’efficacité de l'hypnothérapie dans la stratégie thérapeutique des patients atteints de cancer : vomissements, douleurs aiguës, analgésie et anxiolyse
Sylvain Neron et Randolph Stephenson

Résumé : Le recours à l’hypnose clinique dans les cas de cancer contribue à réduire les symptômes (douleur et anxiété) et aide les patients à jouer un rôle actif dans leurs traitements et interventions. Cet article permet d’examiner de façon systématique et critique les données probantes sur l'efficacité de l'hypnothérapie dans le soulagement des vomissements et pour tenir lieu d’analgésie et d’anxiolyse dans les cas de douleur aiguë. Cet examen porte particulièrement sur des interventions effectuées entre 1999 et 2006. Il vise en outre à fournir une explication théorique du recours à l’hypnose auprès de populations de patients atteints de cancer dans l’éventail complet de la stratégie de traitement en fonction de la maladie dans plusieurs contextes cliniques. Enfin, un protocole de traitement pour la prise en charge thérapeutique de l’anxiété apparente et des réactions phobiques en présence d’une radiothérapie est présenté, avec l’intention de valider empiriquement ce protocole à l’avenir.

 

L'usage de l’hypnose fondée sur l’expérience clinique en obstétrique, durant le travail et l’accouchement et durant un accouchement prématuré
Donald Brown et D. Corydon Hammond

Résumé : Cet article examine les bienfaits et l’efficacité de l’hypnose en obstétrique durant le travail et l’accouchement, en montrant une réduction importante de l’utilisation d’analgésiques et d’anesthésiques et l’abrégement des stades 1 et 2 du travail. Il présente des raisonnements empiriques et théoriques sur l’usage de l’hypnose dans le cadre d’un accouchement prématuré et d’un accouchement à terme. Les bienfaits de l’hypnose en ce qui a trait à la durée du travail, à l’intensité de la douleur et à l'expérience positive de l'accouchement, ainsi que l’efficacité de l’hypnose dans des accouchements prématurés ont été observés dans des essais comparatifs à répartition aléatoire et aussi dans une méta-analyse. Des facteurs de risque ont été rapportés dans le cas d'accouchements prématurés; l'hypnose prolongeant considérablement la grossesse.  Six cas portant sur l’hypnose ayant permis d’interrompre un accouchement prématuré à plusieurs reprises sont exposés. Un compte rendu sur le succès de l’hypnose durant la naissance de quadruplets est présenté.  Il faudrait néanmoins procéder à des études complémentaires afin d’approfondir la recherche dans ce domaine.

 

L’hypnothérapie fondée sur l’expérience clinique dans la prise en charge des troubles du sommeil
Gina Graci et John C. Hardie

Résumé : De nombreuses recherches laissent entendre que la combinaison d’une thérapie cognitivo-comportementale avec l’hypnose permet de traiter efficacement une grande variété de troubles psychologiques, comportementaux et médicaux. Pourtant, il existe très peu de recherches empiriques sur l’usage de l’hypnothérapie en tant que mono ou multithérapie dans la prise en charge des troubles du sommeil. La documentation existante n'aborde qu’un petit sous-groupe de troubles non biologiques du sommeil. Les objectifs de cet article sont les suivants : fournir une nomenclature des troubles du sommeil les plus fréquents, particulièrement les troubles ayant trait à l'insomnie, discuter des méthodes de traitement cognitivo-comportementales de l’insomnie, et revoir la documentation empirique existante sur les applications de l'hypnothérapie dans le traitement des troubles du sommeil. L’objectif global visé consiste à montrer aux cliniciens comment incorporer l’hypnophonothérapie à l’hypnothérapie. Il existe un besoin immédiat de recherche évaluant l’efficacité de l’hypnothérapie dans la prise en charge des troubles du sommeil.

 

L’hypnose dans le soulagement de la douleur aiguë durant des actes médicaux
Nicole Flory, Gloria M. Martinez Salazar et Elvira V. Lang

Résumé : Le recours à l’hypnose durant des actes médicaux est une tradition de longue date, mais ce procédé a toujours de la difficulté à se faire accepter dans le milieu médical traditionnel. Au cours des dernières années, plusieurs essais comparatifs à répartition aléatoire effectués sur un nombre suffisant de participants ont montré l’efficacité de l’hypnose en médecine périopératoire. Avec l'avancement des interventions de haute technologie à effraction minimale au cours desquelles le patient demeure conscient, les adjuvants hypnotiques ont trouvé de nombreuses applications. Cet article décrit le milieu procédural ainsi que les actes pharmacologiques et non pharmacologiques visant à soulager la douleur. Des résultats issus de recherches récentes, des controverses publiées sur ce sujet ainsi que des préoccupations sur le plan de l’innocuité sont passés en revue. Les répercussions de ces applications sur la pratique et la formation cliniques, ainsi que la direction que devrait prendre la recherche sont discutées. On aborde également les obstacles, ainsi que les raisons possibles de ces obstacles, qui sont associés à la lente acceptation à l’égard des stratégies non pharmacologiques, des thérapies faisant intervenir la relation de l'esprit et du corps et des méthodes axées sur le patient.

 

L’efficacité de l’hypnose dans le traitement des troubles de l’alimentation
Marianne Barabasz

Résumé : La recherche sur l’efficacité de l’hypnose dans le traitement des troubles de l’alimentation a produit des résultats contradictoires. Cette contradiction est causée en partie par l’interaction entre les caractéristiques propres aux personnes souffrant de troubles de l’alimentation et le phénomène de l’hypnose. De plus, plusieurs auteurs ont fait remarquer que les limites méthodologiques dans le domaine de la recherche sur l'hypnose rendent parfois difficile l'évaluation de l'efficacité des traitements. Un grand nombre d’études existantes ne fournissent pas suffisamment d’information sur les détails des interventions hypnotiques pour permettre la répétition et l’application clinique. C'est pourquoi cette critique ne prend en compte que les documents dont les descriptions méthodologiques peuvent être répétées. Elle porte notamment sur les trois principaux troubles susceptibles d’intéresser les cliniciens : la boulimie, l’anorexie et l’obésité. Des suggestions visant à évaluer l'efficacité des traitements sont discutées.

 

L’efficacité de l’hypnothérapie dans le traitement des troubles psychosomatiques : données probantes méta-analytiques
Erich Flammer

Résumé : L’hypnothérapie agirait efficacement dans le traitement des troubles psychosomatiques.
Une méta-analyse a été menée sur 21 études cliniques comparatives, à répartition aléatoire, afin d’évaluer l'efficacité de l'hypnose dans le traitement des troubles psychosomatiques. Ces études visaient à comparer des patients traités exclusivement à l’aide d’hypnothépie à des cas témoins, non traités. Des études incorporant des traitements d’appoint standard, dans l’un ou l’autre des bras de traitement, ont également été admises. L’hypnothérapie a été divisée en trois groupes : classique (n = 9), mixte (n = 5) et moderne (n = 3). Les résultats ont montré que la valeur de l’effet moyen pondéré de ces 21 études était de d+ = 0,61 (p = 0,0000). Une analyse de variance a révélé des différences considérables entre l’hypnose classique, mixte et moderne. Toutefois, on n’a pu établir un lien significatif entre la régression des résultats et la dose de traitement. Des valeurs numériques révélant une corrélation entre la suggestibilité et les résultats n’ont été rapportées que dans trois études (moyenne r = 0,31). Cette méta-analyse indique clairement la grande efficacité de l’hypnothérapie dans le traitement des troubles psychosomatiques.

 
trymax курсы английского языка в москве